Accueil Les travaux dans notre église avancent

Les travaux dans notre église avancent

Les travaux dans notre église avancent

Suivez en image la progression des travaux 

Une restauration en profondeur, mise en place du nouveau chauffage, par le sol 

Réseau chauffage

             

Curieux outil pour fixer les tuyaux  chauffage

L’orgue en restauration en images : visite de l’atelier du facteur.

1-Une partie de l’atelier du facteur                             2-La charpente est consolidée                   3-La charpente et le futur ajout pour le contre-buffet de pédale

                

 

4-Le buffet décapé

               

6-Décors éparses en restauration                             7-Discussion entre facteurs sur la table du sommier

              

8-Toutes ces boursettes en peau ont été refaites sur leur gabarit       9-Quelques tuyaux en attente de réparation

                                    

10-De nouveaux porte-vents                              11-C’est le talent de ces artistes qui permet la restauration

                         

 

Pour une église moderne, branchée, il faut aussi l’art des électriciens pour le câblage.

          

Admirez la finesse du travail de restauration des décors peints dans la Chapelle de la Vierge .

Grand travaux mais aussi petits détails : Le bénitier sud a été déplacé de 90 degrés sur son pilier pour être bien visible dès la sortie du futur sas d’entrée dans l’église.

Après avoir déplacé le très disgracieux compteur de gaz collé à la façade,  il faut remplacer les pierres abîmées par l’eau de pluie qui rebondissait sur le pavage. C’est le travail précis des maîtres pierriers.

Pendant l’été les travaux ont continué:

Une restauration en profondeur: décaissement en dessous du chœur pour faire passer le nouveau chauffage.

La superbe restauration des décors peints au-dessus du chœur.

Formidable, la façade de notre église se dévoile petit à petit.

Bénédiction de la croix de la façade:

Installation de la croix de la façade:

L’artiste a signé son œuvre comme les compagnons.

La nouvelle croix s’envole vers sa position définitive.

Elle arrive sur son support au faîte de la façade de notre église.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La voilà en place pour des siècles.

Elle apparaitra dans toute sa beauté dans 15 jours après le démontage de l’échafaudage.

 

Sous la main des artistes restaurateurs, les décors peints réapparaissent petit à petit.

Les fissures dans la voute démontrent la nécessité de ces travaux importants dans l’église.

Dans cette restauration, il y a aussi des travaux de fond, qui ne se voient pas mais indispensables.

Même le nouveau plafond de l’arrière-sacristie est une œuvre d’art des compagnons qui rayonne.

La sacristie aussi fait peau neuve, avec une charpente entièrement neuve.

La rénovation intérieure prend son envol…

   

Pendant ce temps on continue à entretenir. Réparation du toit des salles paroissiales.

Un ingénieux paroissien a conçu un distributeur d’eau bénite “sans contact”

Pendant ce temps-là, la paroisse continue à célébrer

La dalle de la nef est coulée !

Jeudi 8 avril …

    

Une nouvelle dalle va bientôt être coulée !

  

S’adapter constamment et trouver tous les moyens pour informer le public

Pendant les travaux, la Paroisse imagine, s’adapte. Voyez le Chemin de Croix original de Sœur Marie pour les enfants du Catéchisme !

   

Pendant que les travaux avancent dans l’église et que le nouveau sol est préparé, vous pouvez aller vous recueillir et déposer une intention de prière à l’oratoire sur le parvis ( ouvert de 8h à 19 h).

La joie de découvrir l’extérieur du bas coté sud de notre église restaurée !

Le pinacle et ses nouvelles chimères

L’armée des pinacles est prête

L’échafaudage est démonté et la restauration sud apparait

Un camion entré au chausse-pied pour enlever l’échafaudage

La restauration grâce aux artistes

Il fallait aussi refaire les appuis des fenêtres pour recevoir les vitraux rénovés !

Une chaufferie entièrement neuve pour rester bien au chaud l’hiver !

Une nouvelle tombe mise au jour : les archéologues la date du Moyen Age

Et pendant que les archéologues fouillent, la nouvelle couverture a été refaite sur une nouvelle charpente. Les murs sont recrépis.

Les vitraux du bas-côté sud sont de retour

 

 

 

 

 

Les fouilles archéologiques

 

Toit de la sacristie était en très mauvais état

Ancienne porte d’entrée et futurs vitraux