Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Un-coeur-maternel-pour-les-malades
      Un cœur maternel pour les malades

Un cœur maternel pour les malades

Ce dimanche 11 février, nous célébrons la Journée Mondiale du Malade


Ce dimanche 11 février, nous célébrons la Journée Mondiale du Malade. Saint Jean-Paul II a voulu l’instituer en 1992, la fixant au jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes.

Cette présence maternelle de l’Église auprès des malades et de tous ceux qui souffrent s’enracine dans celle de la Vierge Marie au pied de la Croix du Christ. Les paroles de Jésus à Marie, sa mère, et à son disciple Jean éclairent profondément ce mystère : « “Voici ton fils ... Voici ta mère”. Dès cette heure-là, le disciple l’accueillit chez lui » (Jean 19, 26-27). L’extrême souffrance ne représente pas une tragédie sans espérance, mais elle est le lieu où Jésus manifeste sa gloire et laisse ses dernières volontés d’amour. La vocation de Marie à prendre soin de ses enfants est transmise à Jean et à toute l’Église.

Cette vocation maternelle de l’Église s’est concrétisée, au long de son histoire, par de multiples initiatives. Souvent l’État a pris le relais mais le témoignage de l’Église reste capital, en particulier pour préserver les hôpitaux catholiques du risque de l’entrepreneuriat. Celui-ci cherche parfois à faire entrer la protection de la santé dans le contexte du marché, finissant ainsi par écarter les pauvres. La charité vécue à l’exemple du Christ exige que la personne du malade soit respectée dans sa dignité et toujours maintenue au centre du processus de soin.

Comme disciple de Jésus, puis-je moi aussi, à ma mesure, me faire l’instrument de ce cœur maternel de l’Église, en prenant un peu de temps pour un malade ce dimanche ? Si je ne peux me déplacer, peut-être un appel ou un mail pour prendre des nouvelles ?

Père Pierre-Emmanuel,
inspiré par le message du Pape François pour cette journée

homelie

juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018

newsletter