Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-du-Septieme-Dimanche-de
        Textes du Septième Dimanche de Pâques

Textes du Septième Dimanche de Pâques

Année A

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er janvier 2001

Première lecture : Livre des Actes des Apôtres , Chapitre 1, versets 12 à 14

Retour en arrière dans la lecture suivie des Actes ! Nous sommes pour ce dimanche entre l’Ascension et la Pentecôte. Une veillée d’armes ! Les apôtres ont pris conscience qu’une page est tournée après l’Ascension : le Seigneur s’était donné à voir aux siens pendant un certain temps. Ce temps est clos. Jésus a tout dit de ce qu’il avait à dire, il tout fait de ce qu’il avait à faire. C’est maintenant aux apôtres et à nous après eux de prendre le relais. Ils s’y préparent dans l’attente de la venue de Celui que Jésus leur avait promis. Ils savent que Jésus comme Il le leur a promis reste présent au milieu d’eux, mais autrement : par sa parole, par son Eucharistie, par les frères.

La lecture de ce jour nous apprend que l’ascension a eu lieu au Mont des Oliviers et cela nous renvoie au livre du prophète Ezéchiel (chap. 11, 23) lorsque ce dernier voit la gloire de Dieu quitter le Temple de Jérusalem pour rejoindre la communauté des Juifs exilés à Babylone.

Marie est avec le groupe des douze , dans la chambre haute qui serait celle où justement le Seigneur avait pris avec eux son dernier repas et partagé avec eux le Pain de la Vie. Au verset14, Luc nous dit que les apôtres ne faisait qu’un seul cœur : cette remarque sera reprise plusieurs fois dans le récit des Actes. ( 2, 46 ; 4, 24 : 5, 16).

Psaume 26

Ce psaume est bien en place pour une telle veillée d’armes.
C’est une prière de confiance : celle du psalmiste en premier lieu, mais ensuite la prière de Jésus et aujourd’hui la nôtre.

Seconde lecture : Première lettre de Saint Pierre Chapitre 4, versets 13 à 16

Les destinataires de cette lettre, nous le savons, sont des chrétiens qui connaissent la persécution à cause justement de ce titre de « chrétiens », c’est à dire disciples de Jésus. L’Esprit de Jésus est avec eux et soutient leur espérance. Ils vivent la dernière des béatitudes selon st Matthieu.

Isaïe avait annoncé au chapitre 11, 2, que l’Esprit de Dieu repose sur le Messie. Aujourd’hui Il repose aussi sur les disciples.

Lecture de l’Evangile selon saint Jean, Chapitre 17, versets 1a à 11a

Pour Jésus l’heure est maintenant venue. Tout l’évangile de Jean est ponctué par l’annonce de cette heure. A Cana, par exemple, son heure n’était pas encore venue ! ni au cours de différents séjours à Jérusalem. C’est maintenant l’heure à la fois de la Passion et de la Résurrection.

Notre lecture de ce dimanche est construite sur deux actions de Jésus :

  • Il prie et il fait connaître le Père ( versets 1 à 3)
  • Il fait connaître le Père et il prie ( versets 6 à 10)

Nous savons le sens très fort du verbe « connaître », « connaître quelqu’un ». Il s’agit de beaucoup plus qu’une simple connaissance d’ordre intellectuel. C’est une expérience très profonde qui va jusqu’à la communion totale avec l’être aimé.

La première partie de ce passage de l’évangile de Jean ( versets 1 à 6) concerne la prière de Jésus à son Père et l’expérience de sa communion avec le Père.

La seconde partie (versets 7 à 11) concerne l’expérience de la communion avec le Père faite par les disciples et la prière de Jésus pour eux.

Cette prière de Jésus se développera dans toute la suite de ce chapitre 17 que la liturgie ne nous donnera pas à lire mais que vous pouvez lire vous-même avec profit !

homelie

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

newsletter