Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-du-Cinquieme-Dimanche-de,158
        Textes du Cinquième Dimanche de Pâques

Textes du Cinquième Dimanche de Pâques

Année A

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er janvier 2001

Première lecture : Livre des Actes des Apôtres , Chapitre 6, versets 1 à 7

Avec la prédication inlassable des apôtres envers et contre tout, l’église se développe et se diversifie. Avec l’entrée de groupes de chrétiens de langue et de culture différentes, des besoins nouveaux se manifestent. La situation de l’église naissante n’était peut-être pas aussi idyllique que les Actes nous le disent ! . Les responsables de l’église – les 12 apôtres- en sont conscients mais il leur faut rester fidèles à l’essentiel : la prière et l’annonce de l’évangile : la bonne nouvelle de la résurrection, le service de la parole. On convoque donc l’église pour qu’une solution soit trouvée aux problèmes nouveaux qui se posent. Ce qui fut fait avec l’institution des « diacres », d’un mot grec qui signifie « serviteurs ». Par le rite de l’imposition des mains, les « 7 » reçoivent du Christ par l’église leur mission d’être au service des tables et du partage des biens d’une façon équitable. On peut remarquer qu’au fur et à mesure que des besoins nouveaux se manifestent l’Esprit Saint suggère aux responsables des solutions adaptées… Cela vaut encore pour nous aujourd’hui.

Psaume

C’est un bel hymne de louange. Les strophes choisies sont une invitation à rendre grâce en ce temps de Pâques. Par sa Parole, le Seigneur agit . Il remplit la terre de son amour. Cette parole est en fait quelqu’un : Le Verbe de Dieu fait chair. Il faut relire le prologue de l’évangile de Saint Jean. Mort sur la croix, ressuscité le troisième jour Il inaugure le monde nouveau en le délivrant du péché et de la mort.

Seconde lecture : Première lettre de Saint Pierre, apôtre Chapitre 2, versets 4 à 7

La communauté que nous avons vu se développer dans la première lecture se construit avec des pierres vivantes pour former le nouveau Temple de Dieu, un Temple spirituel qui est Jésus dont le Corps est l’Eglise et l’Esprit Saint y habite comme autrefois la Gloire de Dieu. Au livre d’Isaïe au chapitre 28, verset 16 on lit : « Voici que je pose en Sion (Jérusalem) une pierre angulaire choisie et de grande valeur, celui qui lui donne sa foi ne connaîtra pas la honte. ». Pour le prophète cette pierre était la communauté des Juifs revenus de l’exile à Babylone . En relisant cet oracle, la communauté chrétienne du premier siècle a vu dans cette pierre Jésus ressuscité.

Nous avons également une référence au psaume 117 qui est un psaume pascal par excellence. Au verset 22 nous lisons : « La pierre qu’on rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle. » Cette lecture est très actuelle pour nous : nous sommes les pierres vivantes avec lesquelles le Seigneur construit sa communauté, son église, signe de sa présence et de son action dans notre monde. Nous participons à son sacerdoce saint. C’est bien l’église qui célèbre son eucharistie. Il n’y a pas de messe possible sans la communauté.

Lecture de l’Evangile selon saint Jean, Chapitre 14, versets 1 à 12

Dans la littérature de l’époque, en particulier la littérature juive existait un genre littéraire appelé « testament ». L’auteur donnait la parole à un personnage important en fin de vie : ainsi ce dernier donnait à ses disciples ses directives pour l’avenir, le sens de sa vie et de sa port prochaine. Dans l’évangile de Jean ce sont les chapitres 14 à 16 suivis de la prière « sacerdotale » de Jésus, au chapitre 17.

Que les apôtres soient bouleversés, cela se comprend car Jésus vient de leur annoncer sa mort prochaine, la trahison de Judas et le reniement de Pierre. En partant de l’incompréhension de Thomas qui pense à un chemin terrestre, Jésus révèle aux siens qu’Il est lui-même ce chemin qui conduit vers le Père et qu’il est aussi comme le visage humain de Celui qui ne peut être vu par personne : le Père. : « Qui me voit, voit le Père ! » Jésus nous précède sur ce chemin comme Dieu lui-même sur la route de l’Exode. Au chapitre 1 du Deutéronome, verset 23 nous lisons : « Votre Dieu vous précédait sur la route pour vous chercher un lieu de campement… »

homelie

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter