Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-du-7eme-dimanche-du-temps
        Textes du 7ème dimanche du temps ordinaire

Textes du 7ème dimanche du temps ordinaire

Année B

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er décembre 2002

Première lecture : Livre d’Isaïe, Chapitre 43, versets 18 à 21 – 22 à 25.

Nous savons que la seconde partie du livre d’Isaïe est l’œuvre d’un lointain disciple du prophète qui avait reçu mission de fortifier l’espérance des juifs déportés à Babylone. Avec l’arrivée sur le trône d’un roi perse Cyrus on pouvait espérer des jours meilleurs et un retour à Jérusalem. Le Dieu qui se révèle par la prédication du prophète est un Dieu qui pardonne et qui sera à l’origine d’un monde nouveau.

Psaume 40.

C’est la prière d’un juif pieux et malade. C’est bien la situation de ce paralysé dont il va être question dans l’évangile.

Lecture de l’Evangile selon saint Marc, Chapitre 2, versets 1 à 12.

Ce passage de l’évangile nous montre Jésus en but aux responsables religieux de son pays qui contestent et le message et la personne de Jésus : ce dernier s’attribuant des pouvoirs qui sont les pouvoirs même de Dieu comme celui de pardonner les péchés. La 1ére lecture nous a rappelé que ce pouvoir n’appartient qu’à Dieu. Donc Jésus blasphème ! Remarquons le titre que Jésus se donne lui-même : « Le fils de l’homme », qui est le seule titre qu’il acceptera. (Lire dans le livre de Daniel, chap. 7 verset 13 & 14) ce titre était devenu synonyme de Messie. Comme dans beaucoup d’autres cas, c’est la foi, la confiance en Jésus qui rend possible son action. Le Verbe « lève- toi » évoque la résurrection. Le Christ ressuscité donnera à ses apôtres le pouvoir de remettre les péchés en son nom car c’est la résurrection de Jésus qui nous révèle la vraie nature de Jésus : il est le Fils de Dieu : Il peut donc agir en son nom et revendiquer pour lui-même les pouvoirs de Dieu.

Seconde lecture : Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens Chapitre 1, versets 18 - 22.

La ville de Corinthe était une ville cosmopolite ouverte à tous les courants de pensée et religieux. L’église que Paul y avait fondée, reflétait toute cette diversité. Paul a adressé à cette église au moins 4 lettres : la 1ère, cette seconde formée de fait à partir de deux autres lettres et une 4éme qui a été perdue. Une communauté chrétienne qui se veut fidèle au message de Jésus-Christ ne peut être divisée. Son adhésion au message évangélique doit être totale dans un « OUI » un « AMEN sans condition à Jésus en qui se réalisent toutes les promesses de Dieu.

homelie

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

newsletter