Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-du-5eme-dimanche-du-temps
        Textes du 5ème dimanche du temps ordinaire

Textes du 5ème dimanche du temps ordinaire

Année A

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er janvier 2001

Première lecture : Livre d’Isaïe, Chapitre 58, versets 7 à 10

Le passage du livre du prophète Isaïe lu ce dimanche fait partie du 3ème livre d’Isaïe, qui, nous le savons, a pour auteur un lointain disciple d’Isaïe qui eut pour mission de soutenir le moral des juifs revenus de la captivité à Babylone . Pour que la réinstallation du peuple Juif sur sa terre soit un nouveau un signe d’espérance pour les nations, pour qu’il brille comme une lumière dans les ténèbres, il eut fallu que le peuple de Dieu ait une conduite en conformité avec l’esprit de la Loi, ce qui était loin d’être la cas !

C’est ce thème de la lumière qui a motivé le choix de ce texte. Nous retrouverons ce thème dans l’évangile.

Psaume 111

Les versets retenus sont bien en harmonie avec la première lecture et l’évangile. Comme à l’habitude, nous pouvons penser à Jésus priant ce psaume …

Lecture de l’Evangile selon saint Matthieu, Chapitre 5, versets 13 à 16

Nous avons dans le passage de l’évangile lu ce dimanche deux petites paraboles qui nous renvoient à nos responsabilités de chrétiens, puisque, comme les apôtres, par le baptême, nous avons été choisis et appelés par le Seigneur.

Pour saisir toute la force de ces deux images du sel et de la lumière il faut se remettre dans le contexte de l’époque.

Le sel était une denrée précieuse aussi bien pour donner du goût que pour assurer la conservation de la nourriture. On la salait pour la conserver. Il n’y avait ni réfrigérateurs ni congélateurs ! Retenons plus spécialement l’image de la saveur : Jésus est venu pour donner du goût à la vie !

L’image de la lumière est aussi très parlante surtout si on se rappelle qu’à l’époque, les moyens d’éclairage le soir venu, étaient très limités. On était loin d’y voir comme en plein jour ! La première lecture nous a précisé comment apporter la lumière au monde : en vivant intégralement selon la parole de Dieu en particulier en vivant le précepte de l’amour du prochain… St Jean nous le dit clairement : « On vous reconnaîtra pour mes disciples à votre mutuelle charité . »

La dimension missionnaire de la vie chrétienne n’est pas facultative !

Enfin, il faut se rappeler que dans les évangiles lorsqu’il est question de « maison » cette mention renvoie à la communauté ecclésiale qui se réunissait habituellement dans la maison de l’un ou l’autre des membres de la communauté. Les chrétiens de l’époque étaient souvent des petits groupes qui n’avaient aucune existence officielle et donc pas de lieux spécifiques, comme nous aujourd’hui, pour se réunir. C’est à la fois les chrétiens et la communauté qui sont concernés par l’évangile.

Seconde lecture : Lecture de la Ière lettre de st Paul aux Corinthiens, Chapitre 2, versets 1 à 5

Nous continuons la lecture de cette lettre. Paul, ici, s’implique lui-même dans la mission qu’il a reçue du Seigneur. C’est sous l’action de l’Esprit qu’il annonce un message difficile à recevoir pour des chrétiens très fortement marqués par la culture grecque.. Paul est conscient de l’enjeu de sa prédication : le salut du monde par la foi en Jésus Christ, crucifié mais ressuscité. Sa prédication ne s’appuie pas sur une sagesse humaine mais sur la sagesse de Dieu.

Remarque : Nous ne reprendrons la suite des dimanches « ordinaires » que début juin. Nous ne lirons ni la fin du premier discours de Jésus ni la suite de la I ère lettre de Paul aux Corinthiens. Nous ne pouvons que vous conseiller de lire ces textes dans votre bible.
Nous reprendrons alors la lecture de l’évangile selon st Matthieu au chapitre 9, versets 9 et nous aurons commencé la lecture de la lettre aux Romains. Nous en commencerons la lecture à partir du chapitre 4, 18.

homelie

newsletter