Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-du-2eme-dimanche-du-temps,188
        Textes du 2ème dimanche du temps ordinaire

Textes du 2ème dimanche du temps ordinaire

Année B

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er décembre 2002

Première lecture : Ier livre de Samuel, Chapitre 3, versets 3, 3b- 10 &19

Cette lecture est bien connue .Elle a été choisie en fonction du passage de l’évangile lu ce dimanche : Nous avons là deux récits de vocation. Nous remarquons bien sûr la disponibilité de Samuel : « Parle ton Serviteur écoute ». Mais nous pouvons remarquer que le jeune Samuel a aussi besoin d’être mis sur la piste par le vieux prêtre Eli pour reconnaître que c’est bien Dieu qui lui parle. Enfin lorsque Dieu appelle quelqu’un, c’est toujours en vue d’une mission. Car c’est toujours par des hommes que Dieu veut réaliser son projet sur le monde. Dieu n’est pas un magicien. Mais Il a besoin d’hommes qui soient prêts à tout quitter pour le service des autres hommes.

Psaume 39

C’est à travers ce psaume que le Seigneur Jésus exprimera sa totale disponibilité pour accomplir ce qu’il pressent être la volonté de son Père. A nous de faire nôtre ce psaume que Jésus a lui-même .prié. « Dans le Livre est écrit pour moi ce que tu veux que je fasse. « c’est à travers la Parole de Dieu sans cesse priée et méditée confrontée aux situations de vie qui sont les nôtres que nous pouvons découvrir qu’elle est la volonté de Dieu dans notre vie.

Seconde lecture : Première lettre de Paul aux Corinthiens Chapitre 6, versets 13b à 15a et 17 à 20

Nous sommes à Corinthe. Nous savons qu’à cette époque les comportements sexuels étaient pour le moins très laxistes. Tout était permis ! La bible a une autre façon de concevoir la signification de la sexualité. Parce que l’amour humain est sacrement de l’amour de Dieu. Les prophètes ne parlent-ils pas du péché comme d’un adultère. Et le livre du cantique des cantiques a été largement exploité et commenté par les mystiques pour exprimer l’Amour de Dieu à travers les images de l’amour humain. C’est sur cet arrière plan biblique qu’il faut situer les réflexions de Paul aux Corinthiens. La sexualité est bonne en elle-même. Et Il en rappel la signification profonde car le corps est saint puisque sanctifié par la présence de l’Esprit Saint.

Nous étions esclaves du péché et le Christ nous a rachetés très cher ; puisque le divin a fait choix de se révéler à travers une humanité, celle de Jésus, vrai Dieu et vrai homme, le corps humain reçoit de ce fait une dignité infiniment grande.

Lecture de l’Evangile selon saint Jean, Chapitre 1, versets 35 à 42

Tout au long de cette année « B » le lectionnaire insérera au cours de la lecture continue de l’évangile selon st Marc des passages de l ‘évangile selon st Jean. En effet, l’évangile de Marc est le plus court des 4 évangiles synoptiques ce qui permet de lire l’ensemble de l’évangile de Jean au cours des 3 années « A », « B » & « C »

Quelques remarques sur ce très riche passage :
- la place de la visions : Jésus « voit » les deux disciples de Jean et il leur dit « venez et sous verrez » et ces derniers « virent » où Jésus demeurait. Et Jésus pose son regard sur Pierre.
- Le vieux Jean a été tellement bouleversé par cette rencontre qu’il est devenu celui que Jésus aimait et il se rappelle bien longtemps après l’heure de cette rencontre.
- Notez aussi le titre donné par Jean à Jésus : » Voici l’agneau de Dieu. En araméen le terme traduit par agneau signifie à la fois « agneau » et « serviteur », allusion voulue au texte d’Isaïe au chapitre 53 qui parle longuement du serviteur souffrant qui prend sur lui le péché des hommes.
- Enfin le disciple est celui qui se met à la suite du Maître, les deux disciples qui avaient suivi Jésus.
- La question de Jésus : » Qui cherchez-vous ? » est aussi la question posé par Jésus à ceux qui sont venu pour l’arrêter et elle renvoie également à la question que le ressuscité posera à Marie-Madeleine.
- Enfin l’emploie du verbe : où demeures-tu ? est un des mots-clés de l’évangile de. St Jean. Il exprime une communion profonde entre la personne de Jésus et les personnes des disciples.

homelie

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

newsletter