Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-du-28e-Dimanche-du-Temps
        Textes du 28e Dimanche du Temps ordinaire

Textes du 28e Dimanche du Temps ordinaire

Année A

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er janvier 2001

Première lecture : Livre d’Isaïe, Chapitre 25, versets 6 à 9

Dans une période particulièrement troublée de l’histoire du peuple d’Israël puisque ce dernier est menacé dans son existence par la montée en puissance de ses voisins, le prophète appelle le peuple à garder l’espérance et à mettre toute sa confiance en ce Dieu qui veut faire une alliance d’amour avec lui. Les chrétiens en relisant ce texte y ont vu une annonce des temps messianiques : ce repas sur la montagne annonce le banquet eschatologique ( belle image de la plénitude de vie à laquelle nous sommes tous appelés pour en vivre éternellement) Un banquet n’est-il pas un repas de fête : on se trouve bien ensemble et des plats raffinés nous comblent ? Ce repas est figuré et aussi anticipé par le repas eucharistique. C’est le repas des noces du fils du roi dont nous parle l’évangile.

Ce beau texte d’Isaïe laisse pressentir la foi en la résurrection dont le peuple de Dieu prendra conscience plus tard, à l’époque des Macchabées, vers les années 180 avant J.C.

Psaume 22

C’est la 4ème strophe du psaume qui a guidé son choix pour notre liturgie dominical. On retrouve aussi le thème du « bon berger ». Jésus est celui qui nous guide sur les chemins de la vie. Relisez dans st Jean, chapitre 14, 6. Ce parcours champêtre évoqué par le psaume est l’image de la vie du chrétien qui se sait, malgré les épreuves de la vie, entre les mains du Seigneur.

Lecture de l’Evangile selon saint Matthieu, Chapitre 22 verset 1 à 14

Nous sommes à Jérusalem, au cours de la dernière semaine de la vie de Jésus. C’est la troisième des 3 paraboles à travers lesquelles Jésus dénonce l’hostilité des chefs du Peuple qui refusent le message de l’évangile. Nous avons lu les deux premières ces deux derniers dimanches. Nous retrouvons dans st Luc une parabole semblable avec quelques variantes ( Luc, 14, 15 à 24) : cette parabole selon les exégètes remonterait à Jésus lui-même.. Dans le contexte de polémiques entre Jésus et les responsables juifs on peut déceler la volonté de Jésus d’amener ceux-ci à modifier leur attitude envers Lui et à revenir sur leur décision, déjà prise, de se débarrasser de lui. Un des thèmes fondamentaux du Premier Testament est l’annonce d’une alliance d’amour entre Dieu et son Peuple, une union de type nuptial. En nous parlant d’un repas à l’occasion des noces du fils du roi nous sommes renvoyés à ce thème : il s’agit du festin des Noces de l’Agneau !

Comme dans la parabole des vignerons homicides par deux fois le roi envoie ses serviteurs. Tout est prêt, c’est le temps des noces. Les serviteurs ne sont plus les prophètes mais tous ceux que Jésus envoie. A l’époque où Matthieu rédige son évangile des disciples de Jésus ont subit la persécution. Le verset 7 renvoie sûrement au siège et à la destruction de Jérusalem par les Romains en 70.

Dans l’église les bons et les moins bons se côtoient comme le bon grain et l’ivraie. Les serviteurs font entrer tout le monde : Dieu invite gratuitement. Et le roi honore ses invités en venant parmi eux. Comment comprendre la finale de cette parabole ? Les versets 11 à 14 constituent une mini-parabole rattachée à la première assez maladroitement d’ailleurs ! Il y a une double invraisemblance : il semble que tous ont, comme par hasard, le vêtement prescrit sauf un et peut-on en vouloir à ce dernier de ne pas avoir avec lui le fameux vêtement ! Matthieu en prolongeant la parabole des invités aux noces du Fils du Roi par celle du vêtement exigé ne veut-il pas faire comprendre qu’être invités aux noces suppose une volonté de se convertir : changer de vie comme on se change pour aller à un repas de fête. Au baptême il est dit au nouveau chrétien : « Vous avez revêtu le Christ, c’est pourquoi vous portez ce vêtement blanc… » Allusion au texte de st Paul dans la lettre aux Galates ( chapitre 3, verset 27) ; Participer au repas eucharistique appelle une conversion, une volonté de vivre selon l’évangile. Si nous sommes sauvés gratuitement nous avons à répondre à cet amour bienveillant du Seigneur par une vie selon l’Esprit de Jésus. Nous avons à devenir ce que nous sommes…

Seconde lecture : Lettre de st Paul aux Philippiens Chapitre 4, versets 12-14 & 19-20

Nous sommes au terme de cette lettre à la communauté de Philippe qui était particulièrement chère à Paul, lequel était en prison. Les Philippiens lui sont venus en aide. Dieu saura leur rendre d’une façon ou d’une autre le soutien qu’ils ont apporté à l’apôtre. Au contraire de l’invité qui ne s’était pas changé (converti) pour participer au repas de la noce les chrétiens de Philippe avaient fait preuve de leur amour pour celui qui était prisonnier…

homelie

mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

newsletter