Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-du-1er-dimanche-de-l-Avent
        Textes du 1er dimanche de l’Avent

Textes du 1er dimanche de l’Avent

Année A

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er janvier 2001

Avec ce dimanche, nous entrons dans le temps de l’Avent, le temps d’une double attente :
L’attente de la naissance de Jésus Sauveur comme Israël a vécu l’attente de la réalisation des promesses messianiques.
L’attente des « Temps derniers », l’ultime venue du Seigneur Jésus dans la Gloire. Comme Jésus est venu dans notre temps, il reviendra au Dernier Jour. C’est ce que nous proclamons au cours de chaque eucharistie après la consécration du Pain et du Vin.

Ces deux aspects se retrouvent dans les lectures de ce 1er dimanche de l’Avent.

Première lecture : Livre d’Isaïe, Chapitre 2, versets 1 à 5.

Nous savons que le livre d’Isaïe se partage en trois livrets rédigés à des époques différentes. Seul les 30 premiers chapitres sont du prophète lui-même. Les deux autres livrets , 40 à 55 et 56 à 66 ont été rédigés à des époques différentes par des disciples du Prophète.

Isaïe a exercé son activité prophétique entre 740 et 700 avant Jésus Christ en grande partie sous le règne d’Akhase , roi de Juda entre 736 et 716, indigne successeur de David ! La topographie divine n’est pas celle du géographe. Si la colline du Temple est la plus haute – ce qui géographiquement est faux- c’est parce que le Temple est le lieu où réside le Nom de Yahwé ( Deutéronome, 12, 5…). Le Temple est signe de la présence de Dieu au milieu de son Peuple. De là Il nous enseignera ses chemins : Le Temple devient le lieu où réside la Sagesse de Dieu qui va enseigner à TOUS les peuples le chemin de la vérité et du bien. Juge des Peuples il est aussi le Prince de la Paix. Jésus sera le Prince de la Paix par excellence.

Notez l’actualité de ce très beau texte du prophète Isaïe.

Psaume 121.

Ce psaume fait partie de la série des « psaumes des montées ». Ils étaient chantés par les pèlerins qui montaient vers Jérusalem arrivant en vue de la ville Sainte. Nous pouvons les chanter en pensant que nous sommes aujourd’hui en route vers la Jérusalem céleste où nous chanterons éternellement la gloire de Celui qui est notre Roi. Chaque messe anticipe cette entrée dans la Jérusalem du Ciel…

Seconde lecture : Lettre de saint Paul aux Romains, chapitre 13, versets 11 à 14a.

Dans sa lettre aux Romains, Paul développe longuement le thème de notre « justification ». Autrement dit, nous sommes sanctifiés par l’amour totalement gratuit que Dieu porte à chacun de nous. Dans la seconde partie de sa lettre, les chapitres 12 à 16 Paul insiste sur les conséquences pratiques de notre justification : le chrétien doit vivre selon l’évangile en se laissant conduire par l’Esprit Saint. Les quelques versets choisis nous invite à être vigilants dans l’attente du Dernier Jour. C’est le second aspect du temps de l’Avent.

On retrouve le thème de la lumière opposée aux ténèbres. Ce thème est cher à Saint Jean et l’image du combat souvent évoqué par Paul. Il y a une allusion au baptême avec l’image du vêtement. Au jour du baptême, il nous est dit : « Vous avez revêtu le Christ… » Vivons ce que nous sommes : à la manière de Jésus.

Lecture de l’évangile selon saint Matthieu, Chapitre 24, versets 37 à 44.

Ce passage est tiré du 5ème et dernier discours de Jésus. Comme la seconde lecture, nous avons là une invitation à être sur nos gardes dans la perspective du Dernier Jour. Jésus parlait de sa venue… Il s’agit de sa dernière venue. C’est ce qu’on appelle « la parousie », c’est à dire le dernier avènement du Seigneur : de même que Jésus est venu dans notre temps au moment de Noël, de même reviendra-t-il au dernier Jour. Comme au jour du déluge qui a surpris les pécheurs , seul Noé, le Juste, est sauvé. Dans la première lettre de Pierre (chap. 3, 20 – 22) le déluge est vu comme une image du baptême : notre péché, symbolisé par le peuple des pécheurs est noyé , il disparaît, il est comme effacé. Alors au Dernier Jour l’un sera « pris » et parce qu’il était « juste », il sera enlevé dans la Gloire pour toujours avec le Seigneur, l’autre sera « laissé » à son triste sort !

Cet appel pressant à la vigilance est également souligné par l’image du voleur qui vient à l’improviste. Il faut donc nous tenir sur nos gardes, ne pas dormir. Saint Paul nous invitait dans la seconde lecture à nous réveiller. Le chrétien est un veilleur !

homelie

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

newsletter