Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-du-17eme-Dimanche-du-temps
        Textes du 17ème Dimanche du temps ordinaire

Textes du 17ème Dimanche du temps ordinaire

Année B

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er décembre 2002

Remarque : Du 17ème au 21ème dimanche de temps ordinaire le lectionnaire nous invite à relire le chapitre 6 de l’évangile de st Jean où il est question du Pain de Vie. Les 1ères lectures évoqueront des passages de l’A.T. centrés sur le thème du Pain. Pour les secondes lectures nous terminerons la lecture de la lettre aux Ephésiens.

Première Lecture : Second livre des Rois Chapitre 4, versets 42 à 44.

Les chapitres 2 à 13 de ce livre constituent ce qu’on appelle le « cycle d’Elisée ». L’action de ce prophète successeur d’Elie se situe au cours du 9ème siècle avant J.C. A cette époque Elisée est appelé « homme de Dieu ». C‘est Dieu qui agit par lui.

Les pains (20) ne sont pas des pains ordinaires mais des « pains de prémices » Cette précision n’a pas été pas été retenue par le lectionnaire : ce qui est dommage car elle donne tout son sens au geste de cet homme qui apporte les pains. En effet ces pains étaient faits avec le blé de la nouvelle récolte au cours de la fête des moissons : le vrai sens des offrandes faites à Dieu n’a de sens que si elle est un signe de partage entre les hommes.

Psaume 144.

Ce psaume de louange et dit « alphabétique » est attribué à David. Il reprend le thème du pain.

Evangile de Jésus-Christ selon st Jean, Chapitre 6, versets 1 à 15.

Ce chapitre 6 forme un tout. L’évangile lu ce jour forme un prélude à cet enseignement de st Jean sur le Pain de Vie. Le récit de la multiplication des pains se retrouve dans les 4 évangiles : cela est remarquable.

Avec Jean c’est Jésus qui distribue les pains et cela au moment de la fête de la Pâque.

Les trois verbes : prendre, rendre grâce et bénir donnent une connotation eucharistique très grande.

Notez que Jésus ne fait pas ce signe à partir de rien. Comme l’homme de la 1ère lecture avait donné les 20 pains, il a fallu que le jeune garçon donne tout ce qu’il avait.

Ici ce ne sont pas 100 personnes qui sont nourris mais 5000 !

Seconde lecture : Lettre aux Ephésiens Chapitre 4, versets 1 à 16.

Nous commençons la lecture de la seconde partie de cette lettre. C’est une exhortation faite aux baptisés. Paul rappelle sa situation douloureuse : il est en prison une fois de plus. Le baptême est signe de notre élection divine. Paul insiste sur la foi au Dieu unique : nous croyons comme tous les juifs au Dieu unique et sur notre adhésion dans la foi au mystère trinitaire : Dieu n’est pas hautaine solitude mais il est communion d’amour entre le Père, le Fils et l’Esprit, source de notre communion interpersonnelle dans un même amour. On ne peut pas dire plus de choses en si peu de versets !

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

newsletter