Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-du-16eme-Dimanche-du-temps
        Textes du 16ème Dimanche du temps ordinaire

Textes du 16ème Dimanche du temps ordinaire

Année B

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er décembre 2002

Première Lecture : Livre de Jérémie Chapitre 23, versets 1 à 6.

En opposition à Jésus qui est le Bon Pasteur (évangile de ce jour) Jérémie s’en prend avec violence aux mauvais bergers que sont les responsables religieux et politiques de son époque qui ne cherchent que leurs intérêts personnels. L’image du berger était fréquente à l’époque pour évoquer le pouvoir royal. Ezéchiel et Isaïe reprendront cette image, annonçant eux aussi que Dieu enverra un nouveau pasteur qui aura souci de ses brebis et qui sera un descendant de David.

En relisant ces textes les premières communautés chrétiennes verront dans ces textes l’annonce du nouveau messie : Le Christ Jésus mort sur la croix et ressuscité est bien le messie (ou le christ) promis par Dieu.

Psaume 22.

Dès les premiers siècles ce psaume était utilisé dans les liturgies de l’initiation chrétienne. Il renvoie au baptême (thème de l’eau) et à l’eucharistie (thème de la table) et plus tard à la confirmation quand celle-ci, en occident, sera détachée du baptême (thème de l’onction parfumée.

Ne cessons pas de relire ce vieux psaume d’origine pastorale pour l’actualiser dans nos vies.

Evangile de Jésus-Christ selon st Marc, Chapitre 6, versets 30 à 34.

Le lectionnaire passe directement à la fin du chapitre 6 sans lire en particulier le récit de la multiplication des pains qui sera lu dimanche prochain dans la version selon st Jean. Comme l’évangile de Marc est plus court que les autres synoptiques – Matthieu et Luc- on relit au cours de l’année « B », cette année 2003, des passages de l’évangile de Jean. Le court passage de Marc que nous lisons ce dimanche alors que beaucoup de chrétiens se trouvent en vacances ne manque pas d’humour. N’est-il pas nécessaire de prendre de temps à autre, seul ou en couple, le temps de s’assoir pour se reposer et pour faire comme on dit « le point ». Même si Jésus ne semble pas prendre, lui, le temps de se reposer – il sait que le temps lui est compté même si ce n’est pas encore selon st Jean « son heure ». Il est par contre le premier à inviter au « devoir de s’asseoir » (relire dans st Luc 14, 28 à 33) Vous aurez aussi remarqué que Jésus est « saisi de pitié ». Cette mention est importante. Jésus le Bon Pasteur, ne nous aime pas d’un amour abstrait mais avec un cœur d’homme : il souffre « avec », il compatit au sens fort du terme. Cela nous rend Jésus infiniment proche !

Seconde lecture : Lettre aux Ephésiens Chapitre 2, versets 13 à 18.

Nous ne méditerons jamais assez ces quelques versets ; ils nous disent la mission de Jésus le Bon Pasteur, mission sur laquelle st Jean insiste avec force. C’est la raison même de sa mort. Lire Jean, 11,45 à 44 en particulier les versets 51 &52. St Paul lui aussi insiste sur ce thème : voyez dans la 2ème lettre aux Corinthiens 5, 18 à 21) et dans la lettre aux Romains chapitres 9 à 11. A nous aujourd’hui de mettre tout en œuvre pour que se réalise le dessein de Dieu : travailler à l’unité entre les hommes et entre les chrétiens. C’est la raison d’être de notre vocation de chrétien, c’est là, la mission que nous avons reçue à notre baptême. Il ne faut pas l’oublier.

homelie

newsletter