Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-du-12eme-Dimanche-du-Temps
        Textes du 12ème Dimanche du Temps ordinaire

Textes du 12ème Dimanche du Temps ordinaire

Année A

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er janvier 2001

Première lecture : Livre de Jérémie, Chapitre 20, versets 10 à 13

Dans l’évangile de ce jour Jésus annonce à ses apôtres envoyés en mission qu’ils seront persécutés. Avant eux, les prophètes, eux aussi, ont été persécutés. C’est le cas de Jérémie qui exerce son ministère prophétique dans des conditions difficiles. Nous sommes entre 597 et 587 avant J.C., sous le règne de Sédécias. La ville de Jérusalem est directement menacée par les armées de Nabuchodonosor. Le prophète n’est pas écouté et pire, il est menacé de mort ! Mais il a mis toute son espérance et sa confiance dans le Seigneur. Même si certains exégètes pensent que ce texte n’est pas de Jérémie lui-même mais qu’il a été rédigé après l’exile à Babylone la leçon que ce texte nous donne reste valable pour nous comme pour tous les témoins de la foi au Dieu unique, au Dieu que nous révèle Jésus : mettre toute notre confiance dans l’amour inconditionnel de Dieu pour chacun.

Psaume 68

Les strophes choisies par le lectionnaire sont tirées d’ un psaume de lamentation beaucoup plus long. Il dit bien la confiance de celui qui subit l’épreuve dans l’amour gratuit et fidèle de son Dieu, confiance qui se transforme en action de grâce.

Lecture de l’Evangile selon saint Matthieu, Chapitre 10 verset 26 à 33

Nous avons ce dimanche la suite du second discours de Jésus selon l’évangile de Matthieu : le discours sur la mission. Trois fois Jésus dit à ses apôtres et à nous aujourd’hui : « Ne craignez pas ! »

  • l’heure est venue de révéler à tous ce que Jésus leur a dit.( versets 26 & 27)
  • Les persécuteurs n’ont aucun pouvoir sur la vraie vie, l’âme, c’est à dire la personne opposée au corps c’est à dire la part extérieure et fragile de l’homme. Il faut se rappeler la conception sémitique de l’homme. Il est un tout. La crainte de Dieu implique la confiance, l’adoration, le respect en face d’un Dieu qui aime sa créature. La géhenne est une vallée au sud de Jérusalem : lieu maudit car pendant des siècles on y avait pratiqué des sacrifices d’enfants et à l’époque de Jésus on y brûlait les cadavres et les ordures.(versets 28 à 31)
  • Dieu veille sur la plus petite de ses créatures, à fortiori veillera-Il sur sa créature la plus chère : l’homme et en particulier sur ceux qui se déclarent disciples de Jésus.(versets 32-33)

A l’époque où Matthieu rédige son évangile, prendre le parti de Jésus s’était prendre le risque d’être persécuté jusqu’à être mis à mort. Cela a toujours été vrai au cours de l’histoire de l’église. Il n’a jamais été de tout repos de vouloir vivre selon les valeurs évangéliques.
Jean fera dire à Jésus dans le discours après la cène : « Gardez courage, car j’ai vaincu le monde » (Jean 16,33). Et dans sa première lettre il écrira : « Qui donc est vainqueur du monde ? N’est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu. » (I Jean 5,5) .

Seconde lecture : Lettre de st Paul aux Romains Chapitre 5, versets 12 à 15

On ne peut comprendre ce passage que si on se rappelle qu’Adam n’est pas un personnage historique. Il est le symbole de l’humanité, c’est à dire chacun de nous, dans sa faiblesse et ses limites constitutives. L’homme n’est pas Dieu, il est donc limité et faillible. Seul Dieu est infaillible. Le « terrien » est donc aussi pécheur ! Paul ne raisonne pas à notre manière mais en sémite, à la manière des rabbins de son époque. Ce qu’il veut c’est nous dire que nous sommes sauvés par un SEUL HOMME, JESUS. Un peu plus loin Paul nous dira que le véritable Adam, c’est Jésus lui-même.

homelie

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter