Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Textes-de-la-Fete-des-Apotres-st
        Textes de la Fête des Apôtres st Pierre et st Paul

Textes de la Fête des Apôtres st Pierre et st Paul

Année B

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er décembre 2002

Cette année la fête des apôtres st Pierre et st Paul tombe un Dimanche et selon les règles liturgiques cette fête prend le pas sur la célébration des dimanches ordinaires.

Première Lecture : Livre des Actes des apôtres Chapitre 12, versets 1 à 11.

La finalité des textes bibliques n’est pas de nous raconter des histoires, fussent-elles merveilleuses, mais de nous donner des enseignements pour nourrir notre foi. Luc se souvient du récit de l’Exode lorsque l’Ange (Dieu) était passé dans cette nuit tragique de la libération du Peuple d’Israël (Exode 12, 23). Il intime à Pierre le même ordre que celui donné au Peuple « les reins ceints et les sandales aux pieds » (Exode 12, 11). Qu’il soit prêt à suivre l’ange (Dieu) libérateur comme Israël lors de la sortie de la prison « Egypte ». La réflexion de Pierre à la fin du récit : « Le Seigneur a envoyé son Ange, c’est lui qui m’a délivré… » est une allusion au psaume 33, Luc paraît faire revivre à Pierre une sorte de résurrection en utilisant les verbes : se réveiller, se lever, et on était dans la semaine de la Pâque ! Cette libération va aider Pierre a mieux comprendre le vrai sens de sa mission : elle est essentiellement d’ordre spirituel, le règne de Dieu est à vivre au niveau de la foi : c’est vrai pour Pierre et aussi pour nous qui par le baptême participons à la résurrection de Jésus.

Psaume 33.

Ce psaume est un psaume d’action de grâce auquel Pierre s’est référé au moment de sa libération. Aujourd’hui le Seigneur nous libère de l’emprise du péché. Sachons en faire notre prière d’action de grâce.

Seconde lecture : Lettre de st Paul à Timothée Chapitre 9, versets 4 à 6 & 17-18.

Paul est prisonnier à Rome (Actes 22, 16) d’où il envoie cette lettre à son disciple pour qu’il soit prêt à prendre le relais et « qu’il prenne sa part de souffrance en bon soldat du Christ » (2,3) Nous avons dans les versets cités comme un émouvant testament de Paul qui redit sa passion pour le service de Celui qui s’était révélé à lui sur le chemin de Damas. Même si comme son Seigneur, il a été abandonné de tous, il redit toute sa foi en celui qui reste sa seule espérance : « Je sais en qui j’ai mis ma confiance » (2ème lettre à Timothée 1, 12)

Evangile de Jésus-Christ selon st Matthieu, Chapitre 16, versets 13 à 19.

Cette scène se situe dans l’évangile de Matthieu à la fin de la première grande période du ministère de Jésus. On le retrouve avec quelques variantes dans les autres évangiles synoptiques et aussi dans st Jean la fin du chapitre 6 tout entier consacré au Pain de Vie.

C’est sur ce texte de Matthieu que les chrétiens catholiques fondent la primauté de Pierre et de ses successeurs.

Jésus prend à son compte le titre de « Fils de l’homme », ce mystérieux personnage dont il est question dans le livre du prophète Daniel (chapitre 7,13).

Notez l’emploi du mot « mon Eglise » montre que les chrétiens à qui il s’adresse se distinguaient déjà des communautés juives (le mot « synagogue ayan le même sens que le mot « église » c’est à dire une assemblée qui se réunit parce que convoquée.). En effet après les années 70 les chrétiens issus du judaïsme avaient été expulsés de la synagogue dont primitivement ils faisaient toujours partie.

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

newsletter