Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Messe-de-la-nuit-de-Noel

Messe de la nuit de Noël

Année A

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er janvier 2001

Remarque au sujet des chapitres 1 & 2 des évangiles de st Matthieu et st Luc.

Ce que peut dire l’historien : Il peut affirmer l’existence de l’homme Jésus. L’affirmation que ce Jésus est le « Fils de Dieu » est de l’ordre de la foi. Jésus est né probablement à Bethléem aux environs des années –6 ou –7 de notre ère. Après sa naissance il passe son enfance et sa jeunesse à Nazareth.

Ce que peut dire le théologien : Les « récits » concernant la naissance et l’enfance de Jésus sont des récits « théologiques » Sous la forme de récit, les évangélistes expriment des vérités qui sont de l’ordre de la foi. Cette façon de faire était courante à l’époque. Les rabbins donnaient des enseignements sur Dieu à l’aide de récits ayant parfois un arrière plan historique, mais pas toujours. Ils utilisaient un langage conventionnel fait de clichés, véritable message codé que les destinataires comprenaient fort bien. Par exemple des anges messagers divins, des nuées dans le ciel, des voix célestes, la voix de Dieu qui se fait entendre… C’était une sorte de catéchisme en images. En lisant ces récits la question que nous avons à nous poser est celle-ci : qu’est-ce que ces récits nous apprennent dans la foi sur Jésus ?

La question : "est-ce que les choses se sont passées comme elles sont racontées ?" n’a pas de sens car ce n’était pas du tout l’intention des évangélistes. Ils ne sont ni journalistes, ni chroniqueurs : ce sont de théologiens.

Première lecture : Livre d’Isaïe, Chapitre 9, versets 1 à 6

La mission qui incombe à tout prophète est de savoir déchiffrer « les signes des temps », les signes que Dieu nous fait à travers les événements de notre histoire.
C’est ce que fait le prophète Isaïe.
L’enfant promis au roi Achaz ( voyez la première lecture du 4ème dimanche de l’avent) est né. Dans cette naissance le prophète discerne un signe de la fidélité de Dieu qui assure ainsi la pérennité de la lignée davidique. La première partie de notre lecture fait écho à la situation du petit royaume de Juda menacé par des envahisseurs beaucoup plus puissants que lui mais ces derniers n’auront pas le dernier mot.
Il faut faire confiance à ce Dieu fidèle . La preuve : la naissance de cet enfant qui non seulement a reçu pour nom « Emmanuel » ce qui veut dire « Dieu avec nous » mais aussi d’autres noms révélateurs : « Merveilleux conseiller », « Dieu Fort », « Père à jamais », « Prince de la Paix »… Les chrétiens en relisant ce texte ne pourront pas ne pas penser que c’est Jésus qui réalise les promesses de Dieu. Il sera au sens fort du mot « Dieu avec nous ». ; il sera cette lumière qui se lève dans les ténèbres… Il assurera une victoire définitive sur les ennemis de Dieu parce qu’Il nous révèle que Dieu n’est qu’amour : « Voilà ce que fait l’amour invincible du Seigneur de l’univers. »
Texte à méditer pour des temps difficiles. Saurons-nous découvrir les signes que Dieu nous donne aujourd’hui qu’Il vient pour nous sauver ?

Psaume 95

Le refrain proposé « Aujourd’hui un Sauveur nous est né » est une invitation à faire de ce psaume une prière d’action de grâce pour l’actualité du mystère de Noël.

Seconde lecture : Lettre de Paul à Tite, chapitre 2, versets 11 à 14

La grâce et la gloire de Dieu qui se manifestent à nous aujourd’hui c’est Jésus mort et ressuscité en qui et par qui se réalise ce salut que Dieu veut offrir à tous les hommes. Saurons nous être les membres vivants de ce nouveau Peuple de Dieu, un Peuple ardent à faire le bien ?

Lecture de l’évangile selon saint Luc, Chapitre 2, versets 1 à 14

Les récits évangéliques ont été écrits pour nous donner un enseignement d’ordre « théologique », pour que nous sachions mieux exprimer notre foi au Christ mort et ressuscité. Devant ce récit, la question, donc, à nous poser est celle-ci : quels enseignements théologiques nous sont donnés pour nous aujourd’hui ?

  1. Luc nous dit que cet enfant est « Fils de David », héritier des promesses faites par le prophète Natan au roi David ( 2ème livre de Samuel,, chapitre 7)
  2. Les anges donnent un signe aux bergers : un enfant couché dans une mangeoire ! mais cet enfant est le « Messie », le « Sauveur » : signe de la fidélité de Dieu. Mais c’est toujours à travers ce qui est faible et petit que Dieu réalise ses projets…
  3. Il y a une similitude entre l’annonce aux bergers dans la nuit de Noël de la naissance de Jésus et l’annonce des anges aux femmes le matin de Pâques. Nos frères orientaux représentent Jésus dans une crèche en forme de tombeau et l’enfant Jésus est enveloppé de bandelettes comme il le sera lors de sa mise au tombeau . Ils ont bien vu le lien entre le mystère de Noël et le mystère de Pâques. Le signe de Noël : la naissance de Jésus dans le temps et le signe de Pâques : la naissance de Jésus dans l’éternité sont des signes identiques de la fidélité de Dieu dans son amour pour tous les hommes.
  4. « Aujourd’hui » annoncent les anges ! Lorsque nous faisons mémoire d’un événement biblique nous sommes rendus présent à cet événement, nous en sommes avec les anges les contemporains. C’est beaucoup plus que de simplement se souvenir. Ce dont nous faisons mémoire d’un événement passé c’est aujourd’hui qu’il se réalise. Comment ? Dans le prologue de son évangile st Jean nous dit qu’en Jésus la Parole, le Verbe de Dieu s’est incarné dans l’humanité de Jésus : « Au commencement était le Verbe… et le Verbe s’est fait chair… »( Jean 1, 14).

Aujourd’hui c’est chaque chrétien qui est appelé à donner corps à la Parole Eternelle de Dieu. Notre mission est d’incarner la Parole de Dieu dans notre vie la plus quotidienne. Avec Paul (lettre aux Galates 2, 20) chaque chrétien doit pouvoir dire : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi. ». Le mystère de Noël est plus actuel que jamais. Et nous donnerons corps à la Parole de Dieu en nous efforçant de vivre cette Parole qui ne cesse de nous recréer à l’image et à la ressemblance de Jésus. C’est ce que notre crèche veut nous dire !

homelie

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter