Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Chretiens-pour-une-ecologie-humaine-integrale
      Chrétiens : pour une écologie humaine intégrale

Chrétiens : pour une écologie humaine intégrale

Le thème de l’écologie humaine appartient bien à l’enseignement social de l’Église. Jean-Paul II fait le constat(...)


Le thème de l’écologie humaine appartient bien à l’enseignement social de l’Église. Jean-Paul II fait le constat d’un décalage entre les efforts mis en œuvre pour préserver les habitats naturels des différentes espèces animales menacées d’extinction et le manque d’intérêt pour protéger les « conditions morales » sans lesquelles l’homme lui-même court à sa destruction. (Centesimus annus)

Benoît XVI a repris ce thème :
« Si le droit à la vie et à la mort naturelle n’est pas respecté, si la conception, la gestation et la naissance de l’homme sont rendues artificielles, si des embryons humains sont sacrifiés pour la recherche, la conscience commune finit par perdre le concept d’écologie humaine et, environnementale(…) Exiger des nouvelles générations le respect du milieu naturel devient une contradiction, quand l’éducation et les lois ne les aident pas à se respecter elles-mêmes. » (Caritas in veritate)

C’est la même idée que développe le pape François quand il parle du « prendre soin », non seulement de la nature, mais aussi des plus faibles.

Ces réflexions peuvent sembler très éloignées des dossiers qui préoccupent la communauté internationale. En réalité, elles fournissent son cadre à l’écologie en lui donnant une extension maximale : vivre, se soucier du bien de l’humanité, promouvoir la liberté, œuvrer au développement, manifester de la bienveillance entre tous et entre toutes les créatures, ce sont bien là des tâches écologiques qui invitent à exercer sa vigilance sur l’environnement naturel mais aussi sur l’environnement familial, social, culturel et physique sans lesquels il n’y a pas de vie pleinement humaine.

D’après Dominique Greiner, La Croix, mars 2015

homelie

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter