Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Cameroun

Lettre du Cameroun

Des nouvelles du Père Georges Vandenbeusch : lettre et vidéo


Cliquez sur le lien ci-dessous

http://videos.tf1.fr/jt-13h/les-francais-du-cameroun-choques-par-la-video-de-la-famille-d-otages-7851869.html

Mbaliy kiné (bonjour à tous),
Depuis ma dernière lettre il s’est passé bien des choses, mais ce n’est pas si simple de savoir les restituer dans le récit d’une lettre.
Les cocasseries du début étaient plus faciles à raconter.
Voici donc quelques bribes de nouvelles écrites en des occasions diverses.

Mes soeurs
J’ai manqué de temps aussi, je sais c’est l’excuse la plus vieille du monde, j’ai manqué de temps disais-je, car la communauté des sœurs n’a pas cessé d’être en réorganisation et à chaque fois et bien le curé récupère les missions qu’elles ne peuvent assurer. Une des sœurs vient de rentrer définitivement au Congo (RDC) pour se soigner. Elles seront deux jusqu’en juillet et probablement septembre.

Situation politique et sociale
Depuis tout ce temps l’évènement le plus important est sans doute le petit flot continu des chrétiens du nord du Nigéria qui fuient leurs maisons et leurs villes. Tous les dimanches dans les secteurs de ma paroisse j’accueille pour l’instant des nouveaux paroissiens qui viennent du Nigéria. Ils avaient autrefois quitté mon secteur pour vivre là-bas, leurs enfants y sont nés, mais ils reviennent à la suite des attentats contre les chrétiens. Il faut dire aussi que les attentats visant les militaires et les policiers entraînent des ripostes de ceux-ci qui entretiennent le climat de peur. Dans les zones abandonnées par les forces de l’ordre il y a aussi pas mal de bandits qui attaquent et volent les paysans. Alors c’est la fuite. Dimanche dernier à la messe le papa a présenté sa famille. Ils ont laissé les champs et leurs quelques biens (c’est l’ « avantage » d’être pauvre, on part un peu plus facilement !) pour reprendre le chemin du Cameroun. Son frère a été tué, leurs motos ont été volé, le responsable de la communauté chrétienne, « le catéchiste » où ils vivaient, a été attaqué, et tous ses biens ont été pris. Ici ils n’ont pas de terre, les gens les accueillent bien mais comment pourront-ils y vivre sachant que déjà beaucoup manquent de terre ? C’est dans ce climat de l’état voisin que prospère maintenant « Boko Haram ». Dans le « jeu » des 7 familles islamo-terroristes, il y avait Al Quaïda, Aqmi, Hamas, Hezbollah, Mujao, …vous avez sans doute maintenant entendu parler de Boko Haram avec l’enlèvement de cette famille française à côté de chez moi. L’année dernière (2011) à Noël ils avaient posé une bombe dans une église du Nigéria tuant une cinquantaine de personnes, depuis de très nombreux petits attentats locaux contribuent à faire fuir les chrétiens du nord du Nigéria. Ce qui est très grave pour la situation économique ici car nous sommes très dépendants du Nigéria où tous les jeunes hommes ont été travaillés pour améliorer leur subsistance. Ils hésitent à y retourner, mais malgré les vols qui les touchent avec d’autres exactions, l’importance des revenus générés là-bas sont trop indispensables. Quand la frontière est fermée c’est le drame !
Suite à l’enlèvement de la famille française, notre ambassadeur et l’attaché militaire sont venus rencontrer la colonie française. Nous sommes à peu près 40 français dans la province de l’extrême nord. Presque tous à Maroua, sauf deux sœurs et quatre prêtres (dont votre serviteur). Nous avons des consignes de prudence, que je vais observer, en suivant attentivement l’évolution de la situation. Je pense surtout à cette petite famille, avec les revendications qui ne rendent pas optimistes !
Mon ami le père Nicolas Lebas me visitait à ce moment là et je pense que je n’aurai pas de sitôt des visites. Dommage cela me faisait un bon moment de vacances. Mais avec sa visite, et celle des Chapron après Noël, j’ai fait le plein d’amitiés, de conversations, de blagues, de bons produits des terroirs de France et d’Ecosse !

Changements dans l’Eglise
Mon actualité est marquée par bien des changements : Nous nous préparons à changer d’évêque pour avoir sans doute notre premier évêque « noir » ! Je ne sais pas comment dire, car « autochtone » il ne le sera pas tout à fait (il y a tant d’ethnies), surtout s’il vient du sud. Mais il fera plus couleur locale que notre bon évêque d’aujourd’hui d’origine flamande. Au moment où je vous écris j’apprends aussi que nous allons changer de pape, …Je regarde la presse à distance, mais ici nous sommes très loin. La plupart de mes paroissiens ne savent pas encore que l’on change de pape, ils ne connaissent pas son visage, ni rien des papes précédents, ne demandent pas de pape noir ou jaune, ils sont beaucoup moins concernés que bien des anti-cléricaux de nos pays qui suivent tout cela la bave aux lèvres. Personnellement j’étais juste ému de cette dernière semaine et de ma dernière messe de jeudi soir en communion avec Benoit XVI.

La vertu de ces changements est qu’ils nous placent dans une logique de vision, même pour le petit horizon qui est le nôtre. Comment être l’Eglise en ce lieu, que devons –nous déployer, quelles sont les conversions à vivre ici ?
Aussi pour votre information et très succinctement j’évoquerai juste les points saillants pour la paroisse de Nguetchéwé :
- 1. Construire une « Caritas » paroissiale (c’est-à-dire avoir un vrai groupe de paroissiens qui veillent aux différents situations de pauvretés existantes pour y apporter quelques réponses)
- 2.Promouvoir le mariage chrétien, la vie conjugale (vous savez un homme + une femme !) et familiale. Tout cela est très pauvre, voir inexistant. Le rêve de la famille africaine est un leurre ici !
- 3. Ne pas avoir peur d’annoncer l’Evangile. Ici aussi il y a un « chacun pour soi », certes différents dans ses causes et ses réalisations de l’individualisme occidentale, mais qui se traduit par une peur et un désintérêt de l’accueil de l’Evangile par ses voisins. Le défi pour nous étant de le vivre avec le plus grand des respects pour ceux que nous rencontrons, sans caricaturer le christianisme comme le font quelques groupes chrétiens d’autres confessions.
- 4. Poursuivre le travaille gigantesque qu’a déjà fait l’Eglise ici pour le développement. Priorités Education- Eau- Promotion féminine (qui m’aurait vu en Pygmalion de cette cause que je ne fais pas « pour du beurre »). Il faudrait sans doute qu’une autre fois je m’étende plus longuement sur l’intime connexion entre l’annonce de l’Evangile et le développement, d’autres en ont très bien parlé mais les textes sont devenus réalités pour moi.

Séquence baptêmes
Avec le carême il y a une belle séquence baptêmes qui commence. Cette année je baptiserai 68 nouveaux chrétiens. Aucun bébé, mais des enfants des jeunes et quelques vieux papas ou mamans qui se préparent depuis quatre ans. Nous les voyons beaucoup pendant cette dernière ligne droite et nous passerons toute la Semaine Sainte ensemble. C’est super et crevant. Il s’agit d’une belle occasion pour faire connaissance et comprendre un peu mieux la vie de chacun.

Se tenir informé c’est difficile
C’est difficile et surprenant : à la radio je capte difficilement RFI, sauf quand ils font leurs émissions en Haoussa, ça me fait une belle jambe ! Mais la Deutsch Welle, ou bien la radio nationale chinoise, la roumaine, même la BBC nous sortent des programmes en français. L’Afrique et le monde vu par des journalistes chinois francophones ça paye ! J’ai toujours été un peu un intoxiqué des informations, la rareté amplifie un peu le phénomène. Mais quelle déception de n’avoir pendant des semaines que mesdames Taubira et Barjot à la une de beaucoup trop de médias. Les projets de lois français vus d’ici semblent…surréalistes (le mot est faible). Heureusement quasiment personne ne le sait et je n’ai rien à expliquer.

Sinon ça commence à chauffer déjà. L’année dernière la vraie chaleur avait commencé en mai, j’espère que ce n’est pas partie, cela fait perdre pas mal de temps, car lorsque l’on rentre après une sortie on doit « ouvrir le capot » pendant un bout de temps ! Sur ces hautes considérations caloriques qui n’entame pas mon moral je vous adresse mes salutations.
Père Georges VDB
homelie

newsletter