Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Bapteme-du-Seigneur-L-Esprit
      Baptême du Seigneur - L’Esprit répandu sur nous

Baptême du Seigneur - L’Esprit répandu sur nous

Evangile : Le baptême de Jésus (Mt 3, 13-17)


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Jésus, arrivant de Galilée, paraît sur les bords du Jourdain, et il vient à Jean pour se faire baptiser par lui.
Jean voulait l’en empêcher et disait : « C’est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c’est toi qui viens à moi ! »
Mais Jésus lui répondit : « Pour le moment, laisse-moi faire ; c’est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste. » Alors Jean le laisse faire.

Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l’eau ; voici que les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.
Et des cieux, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; en lui j’ai mis tout mon amour. »

© Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones - 2008

Homélie du Père Robert.

Trente ans après Noël, de Nazareth, voici que Jésus vient.
Il descend dans l’eau du Jourdain pour se faire baptiser par Jean.
Cette scène, nous l’avons toujours devant les yeux dans notre église St Jean-Baptiste, grâce à cette magnifique sculpture qui préside dans le chœur.
Jésus n’avait besoin d’être baptisé : il est le Fils de Dieu. Et il n’avait pas besoin non plus de recevoir le baptême de Jean pour la conversion et le pardon des péchés. Mais Jésus veut que ce qui est juste, s’accomplisse parfaitement. Et ce qui est juste, c’est qu’il soit reconnu comme le Fils de Dieu. La voix du Père va l’affirmer.
La deuxième partie de l’Evangile d’aujourd’hui nous le dit, et nous dit aussi ce que nous ne pouvons pas voir sur cette sculpture.
Au moment où Jésus sort de l’eau, voici que le ciel se déchire.
Voici que se déchire le voile des cieux. Comme le voile du Temple qui se déchirera en
deux au moment de la mort du Christ : voici que s’ouvre, se déchire ce qui empêchait
la communication entre Dieu et les hommes
Alors, aussitôt, l’Esprit peut descendre et reposer sur Jésus
L’Esprit qui crée toutes choses et qui renouvelle la face de la terre
Jésus est cette humanité nouvelle, avec un cœur nouveau, un esprit nouveau
Jésus est le nouveau peuple de Dieu, celui sur qui repose l’Esprit de Dieu.
La colombe rappelle celle qui est revenue vers Noé enfermé dans l’arche, rapportant dans
son bec un rameau d’olivier tout vert. La colombe est la preuve que la vie est
revenue, que la mort n’a pas gagné, que la paix règne de nouveau entre Dieu et les
hommes. Dire que l’Esprit est comme une colombe qui descend sur Jésus, c’est
signifier que Jésus est investi d’une mission de vie. Avec lui, ce n’est plus le déluge et
la mort qui l’emportent, c’est la vie.
Alors, du ciel, la Voix du Père se fait entendre
« c’est Toi mon Fils bien-aimé, en Toi j’ai mis tout mon amour »
L’expression est royale, elle n’est ni l’annonce d’une naissance, ni une intronisation :
Elle est une confirmation : Jésus est celui qui vient pour faire la volonté du Père.
Celui qui va aller jusqu’au bout de cette fidélité : le Serviteur souffrant qui va donner
sa vie. Ce baptême oriente déjà vers un autre baptême : celui de la Croix
Celui-ci est mon Fils, il vient pour appeler et sauver les pécheurs.
Moi, je vous ai baptisés dans l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint, disait Jean.
Cet Esprit qui renouvelle la face de la terre, qui repose sur Jésus, il va être répandu sur
nous. Il va renouveler profondément l’homme, pour en faire une créature nouvelle.
C’est cet Esprit qui souffle et embrase les Apôtres à la Pentecôte
Cet Esprit qui les envoie et fait d’eux des Apôtres : « Allez …de toutes les nations faites
des disciples …Baptisez-les… »

H.Bourgeois « l’Initiation chrétienne et ses sacrements » (Centurion 1982.)
« Vous qui demandez le baptême pour votre enfant, vous qui prenez part à un baptême dans votre famille, quel cas faites-vous de votre propre baptême ? Vous sentez-vous enfants de Dieu et membres de l’Eglise ? …(Connaissez-vous la date de votre Baptême ?, demandait récemment le Pape François)
Vous qui prenez part à l’Eucharistie, vous semble-t-il que ce sacrement donne forme à votre Foi, que ce sacrement de l’Eucharistie nourrit votre Foi ? …
Il nous faut réactualiser, par la mémoire et par la méditation, ces gestes qui nous ont donné d’être ce que nous sommes.... »

Aucun discours ne peut, mieux que ce passage de l’Evangile, dire ce qu’est notre Baptême :
Réentendre le Père dire à chacun d’entre nous : « Tu es mon Fils bien aimé
En toi, j’ai mis tout mon amour. »
Raviver la présence du St. Esprit et ainsi vivre de cette vie nouvelle.
Faire partie de cette humanité nouvelle, de ce nouveau peuple de Dieu : l’Eglise
Etre ainsi envoyé porter la Bonne Nouvelle en témoignant de la présence du Messie
parmi nous, en témoignant de Noël.
Etre ce que nous sommes, nous qui avons été baptisés au nom du Père, du Fils et du St Esprit

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

newsletter