Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux
http://paroisse-sceaux.fr/Attitudes-ou-positions-corporelles
      Attitudes ou positions corporelles

Attitudes ou positions corporelles

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 29 mars 2013

La liturgie chrétienne, culte public rendu à Dieu, doit traduire les sentiments propres à la prière que sont l’adoration, la louange, l’offrande, la joie la supplication la demande, etc….


Le corps des fidèles exprime ce que chacun porte dans son cœur et qu’il veut faire connaître et partager à d’autres. Le fait que les gestes et les attitudes soient à peu près les mêmes partout constitue une expression universelle de la même foi et donc, un signe d’unité.

Se lever, se mettre debout
C’est la plupart du temps un geste de politesse ou de respect. A la messe, la station debout a en plus un sens particulier suggéré par la Bible. En effet, pour parler de la résurrection de Jésus, l’évangile emploie le mot « se lever, se relever » : « Jésus s’est relevé d’entre les morts ». Dès lors, se mettre debout signifie, à la messe, qu’on veut participer à la résurrection de Jésus, qu’on veut être comme lui un homme debout, un homme résolu. A la messe, on est debout, en particulier, pour écouter l’évangile, proclamer le credo, suivre la prière eucharistique. Le corps manifeste alors à ces moments-là le respect du fidèle pour la parole de Dieu, la conviction de sa foi, son adhésion à l’offrande qui est faite à l’autel. Mais, cette attitude nous rappelle essentiellement que la Parole de Dieu et l’Eucharistie nous mettent symboliquement debout pour faire de nous des vivants, des êtres libres.

S’asseoir, être assis
En favorisant l’immobilité, cette attitude facilite le recueillement, la concentration et la méditation. C’est la bonne attitude pour la prière personnelle après l’écoute de la parole de Dieu ou après la communion.

Prier avec les mains
Joindre les mains marque l’intensité du désir, de la prière
Lever les mains pendant l’« alléluia » ou le « Notre Père » exprime la joie et la louange
Tendre les mains au moment de la communion montre notre pauvreté et notre attente
Serrer la main de la personne voisine lors du geste de paix nous permet d’échanger la paix qui vient du Christ.

Prier à genoux
Cette attitude exprime l’adoration due à la présence réelle du Seigneur spécialement lors de la consécration eucharistique. Ainsi, toutes les attitudes et tous les gestes sont, à la messe, une forme de prière. Pendant l’élévation de l’hostie et du calice au-dessus de l’autel, il est souhaitable que tous lèvent le regard vers l’hostie et le calice consacrés au lieu de baisser la tête. C’est pendant la génuflexion du prêtre qu’ils peuvent alors baisser la tête en signe d’adoration.

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

newsletter